Mon expérience à l’étranger – My gapyear.

20.01.2015 | Bonjour, je m’appelle Jana et je voudrais bien parler de mon séjour en France. J’ai participé au programme-Voltaire. C’est un échange qui dure un an, d’abord un français vient en Allemagne dans le temps de févier jusqu’en été et puis l’allemand va dans la famille française pour une demi-année.

Ma française était chez moi en classe de 3ème (c’est la 9. Klasse en allemand) et j’ai passé le premier semestre de la 2nde (10. Klasse) en France chez elle. Nous nous sommes super bien entendues, même si nous avons passées plus de temps ensemble quand nous étions à Göttingen. En France, elle a du travailler pour l’école donc elle n’avait pas beaucoup de temps pour moi. Mais ce n’était pas trop grave parce que j’étais à l’école jusqu’à cinq heures et après j’ai fait mes devoirs. Autrement, je l’ai accompagnée le week-end quand elle est allée aux jeunes sapeurs pompiers (Jugendfeuerwehr).

A l’école, ça m’a plu aussi. Les gens étaient très sympathiques et ils m’ont aidés dès que j’avais un problème avec la langue. Au début ce n’était pas facile de tout comprendre en classe mais j’ai compris les leçons après quelques semaines.

Les cours en France différent de ceux en Allemagne parce que l’élève n’est pas obligé de participer oralement en cours. La plupart du temps, le prof parle et les élèves prennent des notes. J’ai souvent participé aux interrogations et j’ai même eu des notes satisfaisantes mais il faut dire que je n’ai pas pris l’école trop sérieuse. Bien sûr j’ai eu mon bulletin mais au fait que personne ne s’intéressait à mes notes (ni en France ni en Allemagne) je n’ai pas travaillé comme à Göttingen 

Dans le programme-Voltaire ont est normalement obligé de rester en France pour tout le temps. Ça veut dire que pendant le temps de Noël, j’y étais également. Ma corres, son père et moi sommes partis aux vacances de ski. C’était une nouvelle expérience pour moi, premièrement parce que je n’ai jamais été séparée de ma famille à Noël et deuxièmement j’étais dans un hôtel pour la fête. Tout de même c’était une belle fête.

Les choses que j’ai découvertes pour moi personnellement sont qu’une demi-année se passe super vite et que cette période est le minimum de temps qu’il faut passer à l’étranger pour améliorer son français. En plus, j’étais beaucoup plus sûre de moi et ouverte aux nouvelles expériences après l’échange. Et j’ai appris d’agir moi-même, d’être autonome et de ne pas toujours compter sur les autres personnes.


Nachdem ich zum Beginn des zweiten Halbjahres nach Hause gefahren bin, wollte ich noch nicht direkt in die Schule einsteigen. Natürlich bin ich hingegangen, aber mir gefiel die Idee, aus dem Auslandshalbjahr ein Auslandsjahr zu machen. Meine Mutter hatte sich schon in unserem Bekanntenkreis umgehört und eine Freundin nach den Kontaktdaten ihrer irischen Freundin gefragt. Also haben wir die Familie dort kontaktiert und ich bin schließlich im März nach Irland geflogen.


So I was going to spend three months in Ireland, on the western coast near Galway. Fortunately my host mother had time to pick me up at the airport in Dublin so we could make the journey across the country together. They had chosen to send me to a catholic girls’ school in Galway. Their daughter went there as well. Of course I had to wear a school uniform but ours wasn’t that bad at all. What I really liked about Ireland and especially my school was the sense of community. The people at school were like a huge family, and everyone was very nice to the other.

My host family was great. They have always had exchange students, because my host mum couldn’t stand to have an empty house. So at the same time as I was there, I had a Spanish host brother. We got along very well. The family didn’t drive me around to show me the country, but I got to see a lot of Connemara nevertheless (that’s the region where I lived) because they went to see relatives a couple of times.

The Irish people live a simple life, which means that they don’t need a lot to be happy. At least that was my impression. They are very open-minded and relaxed.

I really enjoyed staying there! Of course every one says that the weather isn’t good (which is true) but so what? If it rains, you don’t go outside and spend time with your family. Though, in case the sun is shining, Ireland is the most beautiful country in the world. You can not compare it to any other countries in Europe, not even to England. So if you want to have an amazing experience with cool people and to discover an other lifestyle than ours, go to Ireland.

Abschließend möchte ich noch hinzufügen, dass die Französisch-Englisch-Kombination wirklich die bestmögliche ist, um umfangreiche Eindrücke von verschieden Kulturen Europas zu bekommen. Außerdem ist es natürlich enorm hilfreich, zwei Sprachen gleich gut sprechen zu können. Dank der vielen Kontakte, die ich in den beiden Ländern geknüpft habe (hauptsächlich sind das die Gastfamilien selbst), finde ich jederzeit eine offene Tür falls ich mal wieder ein wenig Zeit im Ausland verbringen möchte. Diese Möglichkeit hätte sich bei einem Internat-Aufenthalt nicht geboten.

Ich kann jedem Sprachbegeistertem nur empfehlen, sich das Jahr aufzuteilen.

(Jana Deiters, Theodor-Heuss-Gymnasium, Göttingen)

<- Zurück zu: Blog